- Ajout gouvernemental
- Complément au décret 69872345SERT nommant le ministre de la Ravouille
- Starification
- Démission
- Ministre de la Rumeur
- Holidays on nice
- FLORIANVS INSULANUS DELATOR
etc.

Autres piges de
Le Grand Chef

- Mangeclous
- Stromboli
- 8 juillet
- Tonnerre
- Les cercles de la Luciocratie
- Fossoyeur
- La dernière ?
- Goncourt
etc.


O
ù kon est ?
> La Luciocratie expliquée à mes neveux-nièce > Les Gens Importants

Lucie I, un Tyranosore au génie étincelant dans l’ombre d’un baobab
MOI JE PERSONNELLEMENT
Par Le Grand Chef , le mardi 9 novembre 2004.

Le grand chef naquit un beau jour de juillet dans l’humide province des Namnètes. La légende veut que son premier cri ait été "luciocratia pulcrissima" ce que la junte médicale ne saisit qu’à demi. Sur l’estran carressé par Ra, il bâtit ses premiers chateaux. Sur ses cahiers d’écoliers rédigea de sa plume ailée ses premiers anathèmes et fut oublié dans la cour de l’école par son infâme frère, depuis voué à l’inconfiance. Son esprit sagace l’entraîna dans la création divine d’oeuvres inédites sur l’ordre mondial qu’il décima par le feu un jour de délire néronien. S’entourant des meilleurs, il se couchait de bonne heure (mais ne dormait pas). Rencontrant un beau jour des êtres aux genoux déformés par des décennies de labeur au sein de lycées où des pierres noircies coulent la sueur nauséabonde des plumiers, il prit la ferme décision de mener ce peuple de cadavres hébétés vers un avenir radieux. Après une attentive étude d’inspirants géopoliticiens morts depuis belle lurette, il fonda la Luciocratie. Adoubé en secret par un oublieux canard, il fut vélocement reconnu par tout un chacun dans ce monde de misère (cf Rubrique TPI). Il coule depuis des jours paisibles au centre du monde, gérant tant bien que mal les aléas climatiques qui tempêtent dans les cerveaux de ses ministres et ministrables, prenant un malin plaisir à sembler parfois les oublier, ironisant souvent pour satisfaire leurs soifs cyniques.

Répondre à cet article


Les Gens Importants