Dans la même rubrique
- Soigne ton e-reputation
- Internet et le diable
- Le vélo n’existait pas avant le Vélib’
- J’aime pas
- Tremble, pauvre France !!!!
- Paroles
- Bosse
- La pensée du jour
etc.

Autres piges de
Guernaoueb

- Kirikou et les bêtes sauvages
- Jane Goodall au Museum le 18 janvier 2006
- Le grand défi de la Rigueur
- Allo maman bobo (les hémoroïdes d’Alien)
- C’est pas grave, Chan
- VIP test : le grand site teste un catalogue perso de CD/livres...
- Bis repetita
- Qui es-tu Castor ? (1/3)
etc.


O
ù kon est ?
> TPI - Misères et Doléances > Misère alerte niveau 1 (faible)

Le vélo n’existait pas avant le Vélib’

Par Guernaoueb , le Thursday 27 September 2007.

(JPEG)
L’homme par qui le miracle arriva.
Fusion Vinci/Paris

Il est temps de remercier, je le crois, la Ville de Paris, pour cette merveilleuse et ingénieuse invention : le vélo, la petite reine, le deux-roues, la byclette, la bécane, le biclou, la draisienne - le Velib.

Merci Paris ! Merci de mettre la France entière à pédales ! Merci ! Merci !

Et oui, il faut le savoir, le vélo n’existait pas avant le Vélib. Ecoutez vos voisins, écoutez vos collègues de Cravagne, écoutez votre médecin-forcément-traitant (même lui!), écoutez votre boulangère. Tous vous diront la même chose. "Ah vous êtes venuE à Velib!" [1]

(JPEG)
Ya pas qu’au 15e siècle qu’on sait faire des croquis savants

Je n’ai rien contre le Vélib [2], c’est une initiative super qui permet en plus de mobiliser un peu les consciences sur quelques sujets capitaux (la pollution, les transports, la ville, la collectivité, les élections, j’en passe). Bon à prendre. Et puis un vélo à toute heure, c’est plutôt chouette.

Oui mais voilà, c’est juste agaçant d’entendre parler Vélolib (sic) [3] dès qu’on parle vélo. J’ai le droit d’avoir un vélo sans qu’on m’accuse d’être anti-vélib. Na.

[P.S.]Un jour, je pourrai vous raconter comment animer une rue entière à la seule force d’un lacet et d’un vélo (des lacets qui s’enroulent dans la pédale, c’est tout fou, surtout quand on sollicite le cafetier du coin pour s’en sortir). Ce ne serait peut-être pas arrivé à Vélib.
Ou encore comment s’éclater les orteils à vélo, là encore, ce ne serait assurément pas arrivé à Vélib.
Quant à l’amende de 90 euros, elle ne serait pas arrivée à Vélib, mais passé les 2 premières semaines du Vélib à Paris, il y a de fortes chances qu’à présent tout le monde s’y colle.

(JPEG)
Le génie à l’oeuvre

Bidouilles pixellisées Creative Commons License
Heu... je viens de m’apercevoir d’un truc : le gars sur la Fusion Vinci/Paris a des airs de Fürher mais ce n’est pas ça. C’est bien Msieur Delanoé en photo, sous les traits du Grand Inventeur.


Notes :

[1] Eh non, j’ai un vélo, un vrai, qui roule, qui tache et qui crève parfois.

[2] Nécessité est de le préciser sinon on se fait lapider en place publique

[3] Mais pourquoi VélOlib?? Ils sont nombreux à dire ça, c’est angoissant.

Reply to this article


Misère alerte niveau 1 (faible)