- Intégrer un fichier son avec un mini-lecteur dans un article
- Le Blogue
- Connaître les aliens : qq liens
- Allo maman bobo (les hémoroïdes d’Alien)
- Peigner et brosser son Alien : une bête, ça s’entretient ou ça déteint
- L’alimenter oui, mais avec quoi ?
etc.

Autres piges de
Guernaoueb

- Les racines de Monsieur Lion
- C’est fou ce que j’aime ma femme
- Intégrer un fichier son avec un mini-lecteur dans un article
- A bas les bibliothèques
- Bis repetita
- Qu’est-ce que tu fais pour le référendum ?
- Dub Side of Your Dread
- Le bruit du givre
etc.


O
ù kon est ?
> 2011 Année des sonzes > Bichonner son alien

Le Blogue
Réponse à la Question du Matin du Grand Chef.
Par Guernaoueb , le jeudi 1er septembre 2005.

Comme disait Tatin, un blog est un site internet, orienté journal intime. Comme disait Vanenbonteint, un blog, c’est un site web mais en plus simple. Et vous avez tous raison.->

Une définition simple qui rend l’esprit du blog : un blog est un site web sur lequel une ou plusieurs personnes s’expriment librement, sur la base d’une certaine périodicité.
Pour être exact, la particularité n’est pas tant dans le contenu (parler de soi) que dans l"édition" du site.

-  Personnellement, j’en suis arrivée à cette conclusion : il faut réunir 3 ingrédients pour faire un blog : la chronologie, la périodicité, l’éditeur de blog (=simplicité).

1- Un site chronologique

Un blog est un site web light, basé sur la chronologie de ses articles. On le lit chronologiquement et ses articles sont axés sur le présent (quotidien, coups de gueule, réflexions du moment...) et le discours (je/nous, plus que l’exposition, mais ce n’est pas obligatoire).

La base de données associée au site est donc forcément plus réduite : ses entrées essentielles sont la date de publication, l’auteur, et le texte. L’internaute n’a qu’une seule voie d’accès à l’article [1] : la voie chrono (les articles du mois en page d’accueil, les mois précédents dans les archives). Ce qui donne un site alllégé facile à stocker pour les éditeurs et simple à créer pour le blogger qui n’a pas besoin de passer des heures à imaginer la structure de son site (exemple du Grand Site et ses rubriques). D’où big success !

2- Un site qui fonctionne sur la base de la périodicité

Le prolongement du précédent.. La différence avec le site web est capitale : le blog est forcément vivant. S’il n’est plus alimenté, il n’a plus aucun intérêt puisque ses articles reposent essentiellement sur la contemporanéité. On peut toujours lire les articles 6 mois après, mais l’esprit n’est plus le même. Tout le côté "à chaud" des articles est perdu. Au contraire, beaucoup de sites web présentent un tour complet d’une question et ne nécessitent pas une alimentation continue régulière, mais seulement des mises à jour.

Bref, le blog me paraît un choix éditorial (discursif) qui vise à promouvoir une lecture immédiate. Dans le blog, c’est le discours qui prime sur l’objet sur lequel porte le discours. J’ai aussi un peu envie de dire que c’est l’individu-qui-parle qui prime. Ce qui n’est d’ailleurs pas vraiment éloigné de ce qu’on fait, comme disait Tatin (voir encadré) : et oui, les 2 carastéristiques précédentes ne paraissent pas suffisantes : il s’agit essentiellement de contenu et l’on peut très bien obtenir un site organisé chronologiquement avec un simple site web [2]

3- L’éditeur de blog : simplicité

Ce qui fait tout l’intérêt - et le succès du blog, c’est qu’il est fourni tout fait. Concrètement, un blog c’est comme un meuble Ikea : on s’inscrit chez un fournisseur [3] et ya plus qu’à assembler 2-3 vis (le nom du blog, la présentation du blogger, la liste des sites amis) : le site est prêt à l’emploi. On écrit sa vie, on pousse ses coups de gueule, on met des photos de son prof d’histoire, on présente un logiciel par jour  : bé vi, on a un blog.

En conclusion

Le blog désigne juste un type de site web tout fait à usage pré-défini (la simple organisation chronologique, l’aspect "à chaud" des billets) et des fonctionnalités restreintes [4]. On peut le bricoler soi-même à partir d’un éditeur de site web classique, on peut surtout le créer en 5 minutes à partir d’un éditeur de blog. Quand on parle de blog, on parle plutôt de ces derniers.

Avec d’autres caractéristiques, un site web peut aussi prendre d’autres appelations. Le succès des blogs a été largement médiatisé en plein ère des packages prêt-à-l’emploi et des offres "clé-en-main", mais au même moment la communauté des internautes connaissait aussi un grand engouement pour les wikis, sortes de kits pour site web collectif. Et là, je vous laisse découvrir ce que c’est. Suffit d’aller voir Wikipédia, c’est à la fois l’exemple et l’explication.

Et le Grand Site dans tout ça ?

Pages web, articles et posts. Un site web est une somme des pages web stockées sur un même serveur. Pour les blogs, on ne parle plus vraiment de pages web mais d’articles et même surtout de billets (post, en angliche).

Spip et blog. Avec Spip, la bête avec laquelle vous écrivez vos articles, on parle aussi d’articles mais ça ne veut pas dire que Spip est un blog. C’est juste parce que historiquement Spip a été développé pour des sites à vocation journalistique : Uzine et LeMondeDiplomatique notamment. Le contenu était donc structuré en "rubriques" et "articles". Spip n’est donc pas un blog. Par contre, à force de bricoler la maquette par défaut de Spip, on peut tout à fait finir par obtenir une maquette de blog, avec un joli calendrier donnant accès aux articles (mais zalors, fo bricoler, mes aieux !).

Et le Grand Site ? LuciocratsDoItBetter ! Website n’est pas un blog. C’est un site web dynamique classique réalisé avec Spip. Toutefois, dans un sens, le Grand Site est un peu à cheval...

1- On peut parcourir le site via les rubriques, mais aussi via les derniers articles. Cela ne suffit pas à le rapprocher du blog, mais le lucionaute qui ne consulte les articles que par ce biais chronologique peut en toute bonne logique y voir un cousin blog.

2- Le fait est qu’une grande partie de nos articles sont plutôt orientés vers l’immédiateté et le quotidien de chacun. Ce qui du coup le rapproche du blog. D’ailleurs, beaucoup d’articles correspondent tout à fait à des billets de blog (TPI, MaVie).

3- Cependant, pour toute une série d’articles, ça ne marcherait pas : les articles à validité un peu "permanente", comme tous ceux de la Constitutuons, n’auraient pas grand chose à faire dans un blog. Et puis peut-être aussi les articles de Rubrix (les bouquins sympas à lire, les zolis cédés pour les oreilles, les bo zanimos...).

Pour notre site, j’avais choisi le site web classique et non le blog parce que l’optique première était que la Luciocratie ait un site web qui la présente (histoire que je comprenne enfin qui était ministre de quoi). Le second aspect concernant les articles réguliers de chacun sur un peu tout et n’importe quoi. Il est vrai que beaucoup d’articles de ce type pourraient très bien nourrir un blog de la Luciocratie : c’est en qq sorte notre partie "blog". Mais choisir le blog enlevait d’office un certain nombre de fonctionnalités : moteur de recherche, présentation de la luciocratie, rubriques d’articles (j’suis bibliothécaire, hein, alors j’aime bien classer les choses), souplesse de la maintenance, etc.


Notes :

[1] Précision pour compliquer : Certains éditeurs de blogs avancés permettent de créer une petite liste de mots-clés. Chaque article sera rattaché à 1 mot-clé qui apparait en page d’accueil. C’est en somme une sorte d’équivalent light aux rubriques d’un site classique. C’est ici le blog qui lorgne sur le site web...

[2] On prend son Spip, on le triture un peu avec une présentation purement chronologique, et on obtient un site qui ressemble trait pour trait à un blog. Qu’on l’appelle site web ou blog, personne ne viendra nous lancer des pierres.

[3] Exemple d’éditeurs de blog : Skyblog pour les ados, typepad, blogger pour beaucoup, Lemonde pour les quadra abonnés

[4] Le blog est certes plus simple mais aussi plus limité. Si le blog se révèle trop restrictif, la migration vers un site web complet me paraît compliquée (impossible ?). Alors qu’avec un site web, on peut toujours brider les fonctionnalités en trop ! Question d’usages..

Répondre à cet article


Bichonner son alien