Dans la même rubrique
- Blog en expatriation
- Clowneries du lundi
- Anagrammes
- La souris mystère
- Ouverture facile
- Un dimanche matin, sur ma mobylette
- Bechamel
- 8 juillet
etc.

Autres piges de
Le Grand Chef

- Mes fantômes
- Lever
- Fersen à l’Olympia
- Le Grand Chef en Amérique
- Esclavagisme
- Théorie économique
- Le papillon 24h
- Invasion cultivée
etc.


O
ù kon est ?
> 2011 Année des sonzes > Jeux zé distractions futiles

Palmarès de cartes postales

Par Le Grand Chef , le lundi 10 octobre 2005.

Comme vous pouvez le constater, enfin le Grand Chef fait le Grand palmarès du Grand jeu de l’été. Car la doulceur de l’automne qui s’installe réclame qu’on lui file un coup de pêche avec d’heureux souvenirs (enfin pour vous parce que moi que dalle).

Palmarès chiffré tout d’abord :

Le Grand Chef a récolté 70 cartes postales, bah oui c’est ça d’être chef que voulez-vous, donc il est fort content de ses luciocrates (sauf voir les mauvais points en bas)

Sur le haut du podium, Echo avec 13 petits cartons, puis Guernaoueb, pas administratrice pour rien avec 10 cartes,

Egalité elles sont : ma Tantine, Princesse Lola et le Ministre du Goûter

Un prix spécial au Chroniqueur sportif qui s’est bien décarcassé (5 cartes)

eh ouais, fallait être prolixe pour mériter le podium, le Grand Chef aime l’abondance.

Palmarès esthétique ensuite :

Le Ministre du Jeu et de la Pornographie qui indubitablement mérite son poste, à vous de voir si c’est du jeu ou de la pornographie dont je parle en observant cette carte (et naturellement, il y avait une description de l’événement au dos, miam) :

(JPEG)

Chewbaka, et je ne vous raconte pas les jeux de mots au dos de la carte en question

(JPEG)

Le Héros, jamais en reste d’une facétie :

(JPEG)

Le ludique allié à l’enfantin, signé Echo et le Chroniqueur sportif, une équipe qui marche :

(JPEG)

Nostalgique ambiance de camping des blousons noirs, Alexandrin le teigneux :

(JPEG)

Et enfin, le Grand gagnant, Echo, avec, entre autres, le carnet de voyage de W :

(JPEG)

Mauvais points, je réfléchis aux punitions : Le Ministre de la Ravouille et de Ravi Shankar, zéro pointé. Le Grand Architecte, idem, qu’il aille brûler dans l’art pour l’art. Et les Bangladeshis, je vous dis pas, c’est pas faute de voyager pourtant...

Le Grand Chef remercie ici tous les participants qu’il n’a pas pu mentionner, faut savoir être élitiste.

Répondre à cet article


Jeux zé distractions futiles