- Ajout gouvernemental
- Complément au décret 69872345SERT nommant le ministre de la Ravouille
- Starification
- Démission
- Ministre de la Rumeur
- Holidays on nice
- FLORIANVS INSULANUS DELATOR
etc.

Autres piges de
Le Grand Chef

- L’Enoteca
- Chambre à air
- Loi "Bonobo"
- Radiosité
- la MEP un dimanche
- Tristram Shandy VS Lucas Belvaux
- Promotion exceptionnelle
- Mario Giacomelli
etc.


O
ù kon est ?
> La Luciocratie expliquée à mes neveux-nièce > Les Gens Importants

L’homme des limbes

Par Le Grand Chef , le vendredi 29 juillet 2005.

L’homme des limbes naquit un jour de Carnaval sous un grand soleil étonné, ce qui explique partiellement pourquoi l’animal est clownesque et volontiers farceur.

(JPEG) Il est l’un des rares membres de la Luciocratie a avoir dû patienter quelques deux siècles avant d’assister à la miraculeuse arrivée du Grand Chef en ses terres. Alors, soulagé de sa solitude, heureux de ne plus errer seul parmi ses playmobiles, il put apprendre du Grand Chef une nouvelle langue comprise d’eux seuls et les rudiments de la vie sociétalo-dictatoriale.

Il tînt à conserver sa pseudo-indépendance d’esprit et, entre deux fourberies au Grand Chef (qui n’était pas dupe de cette histoire de je-te-donnerai-toutes-les-barbies-du-monde-si-tu-me-donnes-toutes-tes-pièces-pas-jaunes), il allait prendre des bains d’égoût.

Aujourd’hui il alterne vie érémitique en des contrées infestées de moutons et d’anglolanguages - voire pire dans des domaines bangladeshis - et méditation sur la couleur des roses dans le noir. De temps à autres il va faire des tours de Davidson.

Stylite convaincu il refuse de communiquer, c’est la raison pour laquelle on dit qu’il vit dans les limbes, on pourrait aussi l’appeler le Loup des steppes, mais pour ça il faudrait que le Grand Chef arrive à lire du Hesse.

Seule exception à sa règle : le charabia philosopho-analytique qui provoque une logorhée systématique.

Il fut un temps Ministre-de-la-communication-qui-ne-communique-jamais, mais le Grand Chef s’est lassé et a décidé de le laisser errer librement, sans fonction officielle, si peu oppressante fut-elle.

Nul ne sait quand il parviendra à sortir de sa tête.

Répondre à cet article


Les Gens Importants