Dans la même rubrique
- 31 qualités du Grand Chef
- La vie c’est moche et ça commence super tôt (3)
- La vie c’est moche, et ça commence super tôt
- La bouche du chef
- Aidons la droite !
- Carte électorale
- Aveu
- Euh... Y a quelqu’un ?
etc.

Autres piges de
Le Grand Chef

- Aveu
- Cartago
- Retour glorieux
- Le retour de Jean-Claude Duvalier
- Médaille au Tiers
- On a coulé le FNH !
- Pride and Prejudice
- Départ du Grand Chef
etc.


O
ù kon est ?
> La Luciocratie expliquée à mes neveux-nièce > Contestation & Activisme

Aidons la droite !
La Luciocratie n’a pas vocation à recueillir toutes les scories de la Francie
Par Le Grand Chef , le mardi 22 mai 2007.

Le Grand Chef est bien effrayé par un constat récent de son hémisphère droit néo-libéral. Il vous livre donc la conclusion de ses dernières réflexions, affolantes s’il en est.

La droite de la Francie prétend réduire le chômage, zouzou, et pas seulement à coup de trafiques de statistiques.

L’objectif est bien entendu de sacrifier à la mythologie du plein emploi et de la croissance absolue. Or or or...

En Francie, il est de notoriété publique que la dernière période de plein emploi n’a fait qu’engendrer les malheurs les plus grands : mai 68, acquis sociaux en masse, pilule, nouvelle vague et vacances en Espagne.

Le plein emploi peut sans doute fonctionner dans des pays aux peuples sans cesse renouvelés ou merveilleusement soumis, mais la crainte est grande qu’en Francie, l’effet de ce bienfait soit fort négatif. Les travailleurs se sentiront à nouveaux en position de puissance, se remettront à se syndiquer (pire, inventeront de nouvelles organisations !) et à picorer de ci de là les avantages des meilleures entreprises, laissant mourir derrière eux les faibles p’tits patrons.

C’est d’ailleurs la raison pour laquelle en Luciocratie, le chômage officiel est à 100%, alors que tout le monde travaille, puisque chacun participe à la solidification du Grand Edifice par son bagou.

Supprimer les chômeurs, les fainéants, les allocataires du Rémi, les pitres et les escargots, c’est unir plutôt que diviser, rallier plutôt que radier, en un mot, nourrir la grogne populaire au risque de lui donner finalement raison devant son poids obèse.

Ainsi le Grand Chef alerte les pouvoirs de droite de Francie et d’ailleurs : gardez vos pauvres ! Ces épouvantails sont très utiles pour le peu qu’ils coûtent et la Luciocratie ne pourra jamais accueillir tous les déçus du nouveau chef francien.

Répondre à cet article


Contestation & Activisme