Dans la même rubrique
- Synthèse vitale et Grand chéfiale
- neveu-nièce
- Allo la Poste
- Agenda chéfial
- Le grand défi de la Rigueur
- à la bibliothèque
- Grand Chef dans la brume
- Une aventure de Columbo
etc.

Autres piges de
Grand Architecte

- e-adresse
- La source de tous nos Meaux
- Oh my god !
- Petit plaidoyer pour un grand oui
- Attentat manqué contre deux ministres
- Deux salles, deux ambiances
- TPI niveau 12
- Ma promenade du dimanche
etc.


O
ù kon est ?
> 3615 Ma Vie

OMC mon amour
Comment concilier José Bové ET la mal-bouffe ?
Par Grand Architecte , le Wednesday 14 December 2005.

Ce matin, en écoutant France Inter, José Bové en particulier, je me disais que cette journée ne serait pas comme les autres.

Et pour preuve, une petite bouffe de dernière minute s’improvise dans le quartier branchouille du marais. Aux Marronniers, que je fréquente régulièrement pour cause de bières pas chères, la carte ne fait pas particulièrement envie : poilâne et moisan se disputent le croque-monsieur, la tarte tatin n’égale pas celle de Tante Tatin. Et pourtant, mes yeux tombent en arrêt devant la description du José Bové’s Burger. On s’le tente.

Conclusion : le hamburger au cantal, ca se défend pas mal.

Les Marronniers, 18 rue des Archives, 75004 Paris

Reply to this article


3615 Ma Vie