Dans la même rubrique
- Dérangement
- Harcèlement
- Dissolution et résolution
- Epuisement
- De l’art des Bangladeshis
- L’Europe, misère parfois
- MISERE AU LYCEE
etc.

Autres piges de
Le Grand Chef

- Ouvriers
- à la bibliothèque
- Aquin taquin
- Vous avez dit séisme ?
- l’ALT et le FNAL
- Pendaison
- Cartographie musicale
- Ethnicité
etc.


O
ù kon est ?
> TPI - Misères et Doléances > Misère alerte niveau 4 (important)

Harcèlement

Par Le Grand Chef , le vendredi 23 décembre 2005.

J’entends le bruit dans la maternelle boîte aux lettres, je m’empresse d’aller cueillir la récolte du jour. J’ouvre grand les bras pour y faire tenir le Monde, et le supplément Livres du vendredi tombe sur le carrelage (gelé).

Je le ramasse et sautille intérieurement, une interview de Sfar.

Après m’être avalé une bonne lampée des meilleurs fruits de la terre, vols aux vents, moules à l’aneth, gateau au chocolat, j’en passe et des salades, je peux enfin lire l’objet du délit.

Une pleine page d’exercice journalistique minable sur l’hyper rebatue biographie. Suuuuuuuuuper. On apprend que l’entretenu a mauvais caractère, mais moi aussi avec des questions pareilles j’aurai mauvais caractère. Et quand à ce qui pourrait faire l’intérêt réel de l’article, à savoir la position de l’auteur sur la bédé, crève charogne, le sujet est effleuré mondainement, on va pas faire les intellos non plus hein ma pauv’ dame. Ben oui c’est sûr, comme si que le monde des livres c’était Télé 7 jours, faut pas se foutre de moi non plus. Et puis c’est absôôôlument passionnant de rabacher que papa maman z’étaient juifs. Je vous cache pas comme on sent les effort désespérés de Sfar pour faire comprendre que ça commence à bien faire. Que dalle.

Donc zéro pointée à Emilie Grangeray, qu’elle soit pendue en place de grève, zéro pointé au Monde, dehors les fanatiques de Sainte-Beuve, et moi je vais mettre le numéro dans la cheminée, ça m’évitera d’aller chercher du petit bois, et c’est pas l’article sur le christianisme qui va me calmer.

Répondre à cet article


Misère alerte niveau 4 (important)