Dans la même rubrique
- Nadine de Rothschild réincarnée
- Nouvelle face interne pour le Grand Site
- Return to sender
- Grand Chef blessé
- NouveauX sondageS bêteS : ils sont 2 !!
- 2006 Année héroïque
- Flash-Info ALP :: archives 2006 [semestre 1]
- Mutine mutinerie
etc.

Autres piges de
Le Grand Chef

- Le chien jaune de Mongolie
- Comparatif
- Bosse
- Architecture du Grand Site
- Clowneries du lundi
- Les dimanches du Grand Chef
- Journalistes indépendants auraient été repérés...
- A l’hôtel Olofson
etc.


O
ù kon est ?
> 2011 Année des sonzes > Communiqués de presse

Nadine de Rothschild réincarnée
Du bon usage de la cravate
Par Le Grand Chef , le lundi 3 septembre 2007.

Les bons usages s’amenuisent. Témoin, l’étonnement d’un DRH cité par le (beau) Monde du 1er septembre.

"Le look, c’est une question qui taraude. Et pas seulement les parents. Dans un mail (déjà cité au détour d’une chronique par Laurent Greilsamer intrigué par l’érosion du port de la cravate - Le Monde du 17 juillet), un directeur de ressources humaines a rappelé à sa façon, début juillet, les salariés de son entreprise au bon goût de leur tenue vestimentaire. Martin Huerre, DRH France du groupe Mazars, qui a internationalement pignon sur rue en matière d’audit, de comptabilité et de fiscalité, s’est fendu d’un message au terme duquel il s’interrogeait sur la présence, dans l’entreprise (installée à la Défense), de "créatures androgynes croisées vêtues comme des sacs", de "tenues cool ("yo man ! ") qui faisaient parfois ressembler nos collaborateurs à des déménageurs tatoués", du "port de fripes, ces vestes de velours sans forme, ces tissus dont on hésite même à penser qu’ils soient du jean", dont il a imaginé, continuait-il d’écrire, qu’ils "étaient un hommage rendu au fondateur d’Emmaüs juste après sa disparition". Une réaction parentale déconcertée ? "J’ai dû me résoudre à constater, indiquait-il, que le spectacle qui s’offrait à moi était probablement une nouvelle poussée expressionnelle qui faisait sens en conjuguant coolitude, sympathicalité et révolte comme sauraient le dire les socio-strato-bobo-consultants toujours avides de vendre leurs analyses de perlimpinpin."

Tous à vos uniformes !

Répondre à cet article


Communiqués de presse