Dans la même rubrique
- Adulte
- Qui se-tu Castor (2/3)
- Qui es-tu Castor ? (1/3)
- Autos, arbres, huile et gens.
- Remontons le moral des troupes
- Jane Goodall au Museum le 18 janvier 2006
- Les charmes de Vincennes
- Crabes
etc.

Autres piges de
Guernaoueb

- L’animal dans la société
- Misère de GwenaElle : Grande Cause Nationale pour une Gwenaelle enrhumée
- 49.3 => 49.2 => CC => !?!?!
- Azur et Azmar
- VIP test : le grand site teste un catalogue perso de CD/livres...
- Niponneries et 4trelles à tuner
- Le vélo n’existait pas avant le Vélib’
- Discussion de salons
etc.


O
ù kon est ?
> Rubrix > Mère Nature : "La Terre, elle, ne ment pas."

Soirée Evénement

Jane Goodall au Museum le 18 janvier 2006
Où comment tester la théorie du Chaos, de la Gravité et l’Evolution dans une même soirée.
Par Guernaoueb , le Sunday 29 January 2006.

Le Grand Chef demandait un compte-rendu à la Grande conférence de Jane Goodall au Museum le 18 janvier. Déception est le maître-mot, mais à la place nous avons eu du spectacle - et des pates.

En fait, disons-le clairement : nous n’avons jamais pu entrer dans le Museum. D’ailleurs c’est simple, personne n’a pu entrer. Sauf quelques êtres humains (enfin ça reste à vérifier, visiblement il y avait au moins le Monde.. Grand Chef, as-tu gardé l’article ? ) mais on se demande bien par où.

Nous nous sommes pointées une heure avant, vers 19h. Il y avait déjà une jolie file d’attente qui n’a jamais bougé. Enfin si, elle a mimé le chaos à plusieurs reprise : de file droite et ordonnée, où chacun patientait sagement, nous sommes passés à amas horizontal et bordélique massé devant les grilles, puis gros boulet humain qui puait la crotte de chiens (plusieurs, dont Bonobo, ont régalé leurs semelles de souliers des divers mets étalés sur le goudron crasse, théorie de la gravité confirmée), toujours devant les grilles, et puis au milieu de la route satisfait de bloquer une rue entière et de distraire les habitants. Notons que l’automobiliste fut très patient.

Mais personne n’est jamais entré. Parfois, un gars du museum entrouvait la grille et passait une tête circonspecte pour nous observer. A ce moment-là, tout le monde retenait sa respiration : allons-nous entrer ? qui seront les élus ? le carton d’Invitation sert-il à quelque chose ? mais trop tard, la porte se refermait.

(JPEG)
Le carton d’Invit, épinglée sur Monsieur Cochon

Le rituel a duré ainsi 3 bons quarts d’heure et finalement un homme à la voix théâtrale s’est décidé à devenir porte-parole : désormais, dès qu’un abruti du Museum passait sa tête de schnouf dans l’entrebaillement, l’homme hurlait "Mé zenfin parlez-nous ! dites-nous quelque chose!". Le spectacle était à son comble, mais nous n’avons jamais eu de réponse. Ah si, à un moment, il devait être 20h bien tassées : quelques phrases officielles ont été proférées par un homme diligenté (??) : "Patience, nous sommes en train de générer les personnes". Et encore plus confus : "nous nous efforçons de faire entrer les gens de sorte que le nombre de places soit inchangé". Mais dans le tohu-bohu canin (la merde de chien atteignait elle aussi son climax odorant), l’humour fut peu perçu. Heureusement, Bonobo et moi étions là, esgourdes ouvertes. Toujours est-il que personne n’est entré. Au mieux, nous avons comptabilisé une dizaine d’entrées depuis 17h30, car dans l’attente nous avons sympathisé avec des membres de l’associoation Paniscus et une flegmatique genevoise suivie de son sac de randonnée énorme dépêchée expressément pour l’occasion Jane Goodall, et eux étaient là dès 17h30.

Voilà, c’était donc notre soirée. Inutile de dire que Bonobo était excessivement déçue. Si la France était vraiment en déclin, elle aurait pu, chomeuse, se pointer à son RDV perso avec la présidente de l’Institut Jane Goodall France et donc être des 315 places assises du bel amphithéâtre prestigieux. Mais non, Bonobo soutenait le BTP.

(JPEG) Quant à Katapulte, la maitresse Kata du Grand Chef, nous l’avons croisée lors même que le boulet humain se disloquait. Elle nous a donc emmené boustifailler au Jardin des Pates, merveilleux petit restau de pates bio et délicieuses. Là, nous avons animé à nous 3 une conférence passionnante sur l’Evolution, le néo-créationnisme (Intelligent Design), la religion [1] et la subincision mais ce dernier thème n’a vraiment rien à voir avec les précédents et je resterai muette sur ses développements.

Finalement, c’était vraiment une bonne soirée. Une médaille en forme de collier de pates bio pour les serveurs qui ont fait preuve d’une patience inégalée face aux tergiversations de Bonobo maître es indécision.


Notes :

[1] Pour avoir une idée de ce qu’il se passe côté Sciences, pardon, lobbying (je me répète mais tant pis, c’est we je donne des ordres), jetez un oeil au HS du Nouvel Obs de décembre - janvier : La Bible contre Darwin. Les articles se répètent un peu tous, mais c’est vraiment passionnant. Et si un jour vous discutez avec Bonobo, vous comprendrez pourquoi elle a quitté l’enseignement de la Bio d’une Université américaine pourtant renommée en primato.

Reply to this article


Mère Nature : "La Terre, elle, ne ment pas."