Dans la même rubrique
- Adulte
- Qui se-tu Castor (2/3)
- Qui es-tu Castor ? (1/3)
- Autos, arbres, huile et gens.
- Remontons le moral des troupes
- Jane Goodall au Museum le 18 janvier 2006
- Les charmes de Vincennes
- Crabes
etc.

Autres piges de
Le Grand Chef

- La force de l’art
- Les cercles de la Luciocratie
- William Klein
- Que faire du Chroniqueur Sportif ?
- Moudjahidoune
- Assaut des arbres
- Solitude bénie
- J’aime pas
etc.


O
ù kon est ?
> Rubrix > Mère Nature : "La Terre, elle, ne ment pas."

Adulte
fini de rire ?
Par Le Grand Chef , le vendredi 27 juin 2008.

J’entends dans ma tête depuis quelques mois cette lancinante et amère accusation : adulte ? Moi ? Mais je vous assure, j’ai rien fait !

Et pourtant, pas besoin de faire quoi que ce soit, suffit de se laisser aller au miracle de la vie comme disent les fous et les croyants. On vieillit, même le Grand Chef (moins que les autres, bien entendu, mais un peu quand même).

Sauf que personne ne nous avait prévenus ! Autant sur l’adolescence, la mue, la puberté, la rupture du cordon on nous en balance jusqu’à l’écoeurement, autant sur cette affaire de fin d’adolescence, on peut se brosser. A vrai dire, nous fûmes un peu aveugles : mises en ménage, grossesses, mariages (même cachés), Pacs, et fin du fin, travail, tous les ingrédients étaient là pour le gateau.

L’adultère

Alors il semblerait que nous ayons avidement pratiqué l’adultère (comprendre la négation de l’âge adulte, pas la peine de faire les idiots). Niant l’évidence, les troupes luciocrates s’en sont donné à coeur joie dans l’adolescentisme le plus régressif. Et aujourd’hui, l’évidence nous matraque.

(JPEG)
ça correspond
J’ai fait le test, j’ai bien tout comme dans le schéma.

Refusons l’adultisme !

Pétrifiés d’angoisse les petits luciocrates ? Eh ouais, momentanément pour le moins. Que va t’il advenir de nous ? Fini l’insouciance, la rigolade, le beurrage de gueule, les rêves, les espoirs ???

La bonne nouvelle, c’est que ça ne fait que commencer. Je m’explique. Nous croyons benoîtement ce qu’on a toujours voulu nous faire avaler sur les adultes : êtres responsables, ils ont à coeur de se tenir bien droit dans la société, d’y faire leurs lacets assis sur une chaise et de finir leur soupe. Or, rien n’est plus faux et ce constat nous l’avons fait depuis l’enfance. D’adultisme ("comportement de l’adulte") il n’y a point, mais la société toute entière s’emploie à le faire exister. Le Grand Chef propose donc que le peuple, les ministres, le 1/3 peuple et le reste refusent de s’y plier et continuent à cultiver ce qu’il y a de vieillard, d’enfantin et d’adolescent dans chacun de nous car tout est dans tout.

Humains, trop humains

Néanmoins, le Grand Chef a à coeur de soulager les esprits et pour ce faire, il propose d’établir un rite de passage entre la croyance de l’appartenance à la jeunesse et l’adhésion à l’idée d’appartenance à l’âge adulte. Dans les semaines à venir, il fixera donc un programme précis et hautement symbolique de mise à mort de l’adoculte.

Répondre à cet article


Mère Nature : "La Terre, elle, ne ment pas."