Dans la même rubrique
- Rubber, un film de Quentin Dupieux
- Sunshine Barry and the disco worms (2008) : Un film de Thomas Borch Nielsen
- Julie & Julia : une nouvelle race de fiction conservatrice
- Les noces rebelles, un film de Sam Mendes
- Un conte de Noël
- Hancock, un film de Peter Berg
- Speed Racer
- Extension de la luciocratie
etc.

Autres piges de
Le Grand Chef

- Tristram Shandy VS Lucas Belvaux
- Paroles
- Radiosité
- Blog en expatriation
- Le Grand Chef au Môle Saint Nicolas
- Mallet-Stevens le non-urbaniste
- Tentative de rechargement d’un mouvement littéraire
- les RG en Luciocratie
etc.


O
ù kon est ?
> Rubrix > Ciné Cinéma

Quatre étoiles

Par Le Grand Chef , le mercredi 10 mai 2006.

Pour ceux qui n’auraient pas pris de vacances depuis trop longtemps.

D’abord, parce qu’il n’est guère besoin de réfléchir pour regarder ce film, et qu’il y a moyen de rigoler car José Garcia est impayable. Je crois d’ailleurs qu’on devrait en faire des ersatz sous cloche pour pouvoir y jeter un oeil de temps à autre et se marrer en cas de micro-déprime.

Ensuite, parce que ça se passe sur la côte d’Azur et que bien qu’horriblement urbanisée, elle reste ensoleillée. Qu’en plus la moitié des scènes au Carlton, ça fait un peu rêver le prolo.

Pour le reste, on a le droit à une déclinaison rare du traditionnel duo de rigolos français loin de Paris et son métro-boulot-dodo : je dis déclinaison rare, car le binôme est composé d’un homme et d’une femme.

Pas grandes surprises, si ce n’est que François Clouzot a un talent rare pour jouer le débile. Mais je vous assure, que si vous n’allez pas payer pour le voir au ciné, ne le ratez pas l’année prochaine sur TF1 !

Quatre Etoiles, avec José Garcia, Isabelle Carré et François Clouzot.

Répondre à cet article


Ciné Cinéma