Dans la même rubrique
- Kalalou
- L’Enoteca
- Goûter d’hiver
- Emincé de volaille à la cochoise
- La tarte au miel et aux noix démocratisée
- Un restau dans le 4e
- V’là ton cookie
- Le Salon de thé "Les Deux Abeilles"
etc.

Autres piges de
Le Grand Chef

- Départ du Grand Chef
- Bechamel
- Vous avez dit séisme ?
- Projet urbain
- Assaut des arbres
- L’Utopie
- Loi territoriale
- Le retour de Jean-Claude Duvalier
etc.


O
ù kon est ?
> Rubrix > Grande Boustifaille

L’Enoteca

Par Le Grand Chef , le dimanche 6 août 2006.

Le Luciocrate est toujours à la recherche d’une bonne adresse pour s’emplir le bide, car il est de notoriété publique que les taverniers sont parfois incompétents, souvent voleurs, et généralement peu présents sur les marchés à l’aube pour choisir eux mêmes ce qui atterrira dans nos assiettes. Cet a priori négatif étant posé, enfonçons nous dans nos papilles avec l’Enoteca.

Diligentement guidé par son ex-ministre de la Répression qui s’y connaît en jus de treille, le Grand Chef a pu reconnaître l’immensité de la carte des vins, et se réjouir - ô gloire de la cartographie ! amour des coteaux ! - des cartes en couleur et de la vigilence du serveur oenologiste.

Les gardes de cave ont su se munir de maitres queues à se pâmer, sachant assaisonner le sabayon de courgettes et dorer le croquant chocolat, sans parler des lasagnes. Si vous voulez des précisions sur le plateau de fromage, n’hésitez pas à vous tourner vers Jo qui a bien faillir d’apoplexie en constatant son incapacité à finir tant d’excellence.

Bref, un restau à vous faire soutenir l’équipe d’Italie jusqu’à la fin des temps.

L’Enoteca 25 rue Charles V, 4e arrondissement de la Capitale, métro St-Paul. Paraît que faut réserver.

Répondre à cet article


Grande Boustifaille