Dans la même rubrique
- Rubber, un film de Quentin Dupieux
- Sunshine Barry and the disco worms (2008) : Un film de Thomas Borch Nielsen
- Julie & Julia : une nouvelle race de fiction conservatrice
- Les noces rebelles, un film de Sam Mendes
- Un conte de Noël
- Hancock, un film de Peter Berg
- Speed Racer
- Extension de la luciocratie
etc.

Autres piges de
Le Grand Chef

- Un dauphin ? une dauphine ?
- Résultats du Grand test
- Ethnicité
- Beaubourg est vivant !
- Le retour de Jean-Claude Duvalier
- Solitude bénie
- Moins que zéro de Bret Easton Ellis
- Grand Grand Chef
etc.


O
ù kon est ?
> Rubrix > Ciné Cinéma

Va, vis et deviens
if you are on the web, find the name of the director alone
Par Le Grand Chef , le mardi 5 avril 2005.

Le grand chef ne comprend plus rien. Il se croyait insensible, voire rétif, au drame, et le voilà qui s’émeut.

Normal faut dire, ils font tout pour dans ce film. Bien brave cependant cette pellicule, un peu trop familiale et chronique adolescente, parfois dépassée par les enjeux auxquels elle s’attelle. Mais on craignait bien pire.

Le bonheur c’est d’entendre autant de langues en un film.

Un dimanche pluvieux, faut pas hésiter. Âmes trop cyniques s’abstenir.

Répondre à cet article


Ciné Cinéma