Dans la même rubrique
- Rubber, un film de Quentin Dupieux
- Sunshine Barry and the disco worms (2008) : Un film de Thomas Borch Nielsen
- Julie & Julia : une nouvelle race de fiction conservatrice
- Les noces rebelles, un film de Sam Mendes
- Un conte de Noël
- Hancock, un film de Peter Berg
- Speed Racer
- Extension de la luciocratie
etc.

Autres piges de
Le Grand Chef

- Le SdeuxEUR
- Ralage
- Rentrée
- Paradise now
- Clowneries du lundi
- Respire la doulce odeur du CO2
- Tribunal pénal intergalactique
- Bar de l’Air
etc.


O
ù kon est ?
> Rubrix > Ciné Cinéma

La fiancée syrienne

Par Le Grand Chef , le lundi 4 avril 2005.

Esprits légers, allez donc admirer le film pouêtique et politique du mois.

J’aurai bien des difficultés à en dire du mal. Inconditionnelle que je suis des troubles frontaliers et des bazars ethniques. Donc je vous explique vite fait bien fait l’histoire pour vous allécher, et après je vais manger : une belle damoiselle, de notre âge soit dit en passant, s’en va se marier à un syrien. Mais elle est du Golan (oukséça ? ask to your preferate bangladeshi). Et en sortant du Golan, d’Israël quoi bande d’incultes, elle laisse un paysage magnifique avec la certitude d’en trouver un autre en Syrie (cf Le récit de mission du Ministre de l’Oubli) mais pas d’avoir un chouette mari et surtout elle sait qu’elle ne reverra jamais père, mère, soeur, nièces, frères. Ni son pays à elle.

C’est triste ? ben oui mais y a quand même du drôle. Et personnellement je me serai bien invitée au banquet du mariage.

Le premier que j’entends dire que c’est un film de filles, je le laisse aux mains de mon ministre de la Répression.

Répondre à cet article


Ciné Cinéma